Desjardins, Couture Inc.


Nom de l’entrepriseDesjardins, Couture Inc.
Nom d’origineDesjardins, Couture Inc.
Type d’entrepriseCompagnie par actions
Siège socialMontreal
SuccursalesSaint-Hyacinthe
Fondation1939
Principaux dirigeants1939-1975 : René Desjardins, Jules Couture
1975 : Jean-Claude Paradis, Michel Leduc
Champs d’activitésObligations municipales, scolaires, religieuses et provinciales.
Obligations d'épargne du Canada.

Notice

La firme est fondée en 1939 par deux courtiers d’expérience, René Desjardins et Jules Couture. Avant de fonder sa propre entreprise, Desjardins a travaillé pendant 11 ans comme caissier et vendeur à temps partiel chez Leclerc, Forget & Cie, puis dans la firme qui lui succède, Forget & Forget. Jules Couture, a été gérant de Crédit Anglo-Français, une maison active dans le domaine obligataire. Desjardins, Couture Inc. est, elle aussi, présente dans le commerce obligataire traditionnel : débentures municipales, scolaires et religieuses. Compte tenu des antécédents familiaux de René Desjardins, la firme établit, dès sa fondation, une succursale à St-Hyacinthe en plus de son siège social à Montréal. Durant la Guerre, Desjardins, Couture, comme l’ensemble des maisons de courtage québécoises, est fortement engagé dans la distribution des Obligations de la Victoire — Obligations d’épargne du Canada. À l’image de beaucoup d’autres firmes, elle compte une dizaine de vendeurs. En 1975, la décision de la Commission des Valeurs mobilières de hausser le capital minimum de 25,000 $ à 75,000 $ place la firme dans une situation difficile. La firme demeure en opération, mais change de propriétaires. Jean-Claude Paradis et Michel Leduc en prennent le contrôle. Desjardins, Couture est acquise par Grenier, Ruel & Cie Inc., en 1978.

Note

À différentes époques on note parmi les vendeurs Jean-Louis Tassé (1957-1961) , J-A Lapointe ( fondateur de Crédit du Nord), de même que François Lessard ( 1956- 1964) et Bertin Giasson, par la suite actionnaires de Lessard & Associés.

Comme plusieurs de ses collègues courtiers, M. Desjardins croise des entrepreneurs régionaux, ce qui l’amène à acquérir des participations ou le contrôle dans des entreprises intéressantes telles Hochelaga Petroleum, Super Knitting Mills Co Ltd et Laval Transport Inc.

 

Sources

Biographies canadienne-françaises (1948). « René Desjardins », p.437

Forest, J.-P. (1954). « René Desjardins. L’homme du mois ». Commerce, mai 1954.

Giasson, Bertin. Documentation personnelle.

Guénard, M. (1974). « Le commerce des valeurs mobilières perd François Lessard (et d’autres firmes) »Le Devoir, 25 octobre 1974, p. 11.

IRÉC « Entretien avec Jean-Louis Tassé» Montréal, fév. 2003

IRÉC « Entretien avec François Lessard » Pointe – Fortune, 1986 /2003

IRÉC « Entretien avec Jean Lambert » Québec, 30 sept. 2013

IRÉC « Entretien avec Jean Lambert et R. Jarry » Québec, 5 fév. 2013

Montreal Bond Traders Association — Liste des membres – 1974/1975 et 1977