L.G. Beaubien & Cie Limitée


Nom de l’entrepriseL.G. Beaubien & Cie Limitée
Nom d’origineL. G. Beaubien & Cie
Type d’entrepriseSociété en nom collectif
Siège socialMontréal
SuccursalesQuébec, Trois-Rivières, Paris, Ottawa, Sherbrooke, St-Hyacinthe, Bruxelles, Moncton, Genève
Fondation1902 : L.G. Beaubien et C-H Branchaud
Historique1919 : Création de L. G. Beaubien & Cie Limitée
1945 : Siège social déménagé au 221-229 ouest rue Notre-Dame.
1962 : Acquise par Crédit Interprovincial, la firme est scindée, devenant: J.-L. Lévesque & L.G. Beaubien Ltée, courtier, et L.G. Beaubien & J.-L. Lévesque Cie, agent de change.
1970 : Fusion de J.-L. Lévesque & L.G. Beaubien Co.Ltée et L.G. Beaubien & J.-L. Lévesque Ltée pour former Lévesque Beaubien Inc.
Principaux dirigeants1902-1929 : L. G. Beaubien et C.-H. Branchaud
1929-1963 : Andrew Stuart Beaubien, vice-président
1944-1962 : Gerald G. Ryan, président,
1951-1966 : Roland Giroux, administrateur délégué
Champs d’activitésSouscripteur et négociant de tous types de titres émis ou transigés dans la province de Québec.

Notice

La firme est fondée en 1902 par Louis de Gaspé Beaubien, grossiste, et Charles-Henri Branchaud, banquier. En concurrence avec la maison L-J. Forget, elle établit rapidement sa renommée dans les transactions boursières et par la suite comme pont entre les investisseurs européens et le marché financier canadien. Grâce à l’assise financière de la famille Beaubien, elle résiste remarquablement à la Crise de 1929. Par la solidité de son administration et l’ampleur de son réseau de vente, elle s’impose, entre 1930 et 1960, comme la firme de référence au Québec, tant dans le secteur obligataire que boursier. En l’absence de descendance chez L.G. Beaubien et en raison du décès des héritiers Branchaud, la direction de la firme se poursuit à travers les neveux et nièces du fondateur jusqu’à la vente de la maison à Jean-Louis Lévesque en 1962.

Sources

Biographies Canadiennes-Françaises (1920). «L.G. Beaubien». p.143 et «C-H Branchaud» ,p.154

Biographies Canadiennes-Françaises (1935). «Paul Branchaud» , p 160

Biographies Canadiennes-Françaises (1960). «Gerald G. Ryan», p. 523

Biographies Canadiennes-Françaises (1965). «Rolland Giroux» , p.593, «Guy Brunelle», p.1221.

Les Biographies Françaises d’Amérique (1950). «Andrew-Stuart Beaubien», p.141, «Joseph Beaubien», p. 143, «Gerald G. Ryan», p. 139, «Léon-T des Rivières», p.142, «Jean-Degas Herdt», p.14

Montreal Stock Exchange & Montreal Curb Market (1929,1945,1947,1961) «Transfer Book»,

Survey of Corporate Securities (1945). annonce corporative, p.18

Survey of Corporate Securities (1947). annonce corporative, p.24

Trudeau, Raymond (1996) : «Une histoire de courtiers en valeurs mobilières au Québec», dans L’Action Nationale,vol. 86, no 8 (octobre), p. 50-64.

Brochu, Paul. (2003). «Entretien avec André Charron». Montréal : IRÉC.